CDC_headquarters

En effet, l’agro-industriel camerounais, premier employeur public attend 9 milliards de FCFA de l’État, pour purger les arriérés de salaire des employés.

En juin 2018, le gouvernement camerounais a approuvé un financement de 13 milliards de FCFA, pour apurer les arriérés de salaire des employés de la CDC, unité agro-industrielle publique en proie aux difficultés, en raison des tensions dans les deux régions anglophones du pays.

À ce jour, a-t-on appris le 5 juillet 2019, au cours de la visite du ministre de l’Agriculture dans cette entreprise, seulement 3,7 milliards de FCFA ont été débloqués. La CDC, 2e employeur du Cameroun après l’administration publique, attend donc un reliquat d’un peu plus de 9 milliards de FCFA.

Officiellement, les 22 000 employés de la CDC, dont une majorité a été contrainte au chômage technique à cause des violences perpétrées dans les plantations (palmiers à huile, hévéa et bananes) par les séparatistes anglophones, réclament entre 9 et 12 mois d’arriérés de salaire.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur