ROUTES

On en veut pour preuve que l’investissement public recule de plus de 46 % au premier trimestre 2019 Selon le rapport d’exécution du budget de l’État du Cameroun.

On apprend de manière précise que : « les dépenses d’investissement sur ressources propres s’élèvent à 38,7 milliards de FCFA et reculent de 103,7 milliards (-72,8 %) en rythme annuel. Par rapport à la prévision annuelle fixée à 670,6 milliards, leur taux d’exécution est de 14,2 % ».

Quant aux « dépenses d’investissement sur financements extérieurs, elles ont atteint 145,5 milliards à fin mars 2019 et diminuent de 37,5 milliards (-20,5 %). Par rapport aux 617 milliards prévus pour l’exercice 2019, leur taux d’exécution est de 23,6 %. » Calculette en main, en glissement annuel, l’investissement public au Cameroun a globalement reculé de plus de 46 %, au cours de la période sous-revue.

À l’analyse, ce fléchissement s’explique non seulement par les tensions de trésorerie que vit l’État camerounais depuis plusieurs mois, mais aussi par le différemment du décaissement de certains financements et autres appuis budgétaires provenant de partenaires financiers extérieurs.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur