Cameroun-finance publique : un ralentissement de la dépense publique en ligne de mire

Cameroun-finance publique : un ralentissement de la dépense publique en ligne de mire

En effet, il est prévu que l’Etat du Cameroun arrondisse la courbe des dépenses publiques, hors service de la dette, jusqu’en 2021 Dans le cadre de la programmation budgétaire 2020-2022.

Par conséquent, indique le Document d’orientation budgétaire (DOB) soumis par le gouvernement camerounais au parlement, le niveau des dépenses publiques (hors service de la dette) devrait passer de 17,4 % du PIB en 2019 à 16,7 % 2020 dans la perspective d’atteindre l’objectif de 16,5 % du PIB dès 2021, soit un effort d’ajustement de 0,2 % du PIB entre 2020 et 2021.

En valeurs absolues, les dépenses totales et les prêts nets sont projetés à 5 487,9 milliards de FCFA en 2022 contre 4 961,9 milliards de FCFA en 2020, soit une progression de 263,4 milliards de FCFA en moyenne (+5,3 %). « Cette hausse devrait être tirée, essentiellement, par les dépenses en capital qui enregistreraient une augmentation de 7,6 % en moyenne pour atteindre 1 693,8 milliards en 2022 et les dépenses courantes (+5,2 %) devraient s’établir à 2 764,7 milliards en 2022.

Le service de la dette publique serait à la hausse de 2,4 % en moyenne et va se chiffrer à 1029,4 milliards en 2022 », indique le DOB. La structure des dépenses publiques au cours de la période 2020-2022 serait de 50,6 % des dépenses courantes, de 30,3 % des dépenses en capital et de 19,1 % du service de la dette publique contre une structure respective de 47 %, 28,4 %, et 24,6 % en 2019.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu