Cameroun : Il se fait passer pour un proche de Ferdinand Ngo'o Ngo'o avant d’escroquer

https://237actu.com/Cameroun : Il se fait passer pour un proche de Ferdinand Ngo'o Ngo'o avant d’escroquer
Faits divers

Cameroun : Il se fait passer pour un proche de Ferdinand Ngo'o Ngo'o avant d’escroquer

La victime miroitait un poste de nomination à la tête de la Société de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures

Cette information reprise par Le BledParle.com est contenue dans le journal Kalara dans son numéro 304. À en croire le journal de Christophe Bobiokono, « Le journaliste et promoteur d’un cabinet de consultation à Monatélé, sa localité d’origine raconte qu’en 2018, il a reçu dans ses bureaux le mis en cause qui lui a proposé de briguer le fauteuil de directeur général (DG) de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph) en contrepartie de la somme de 9 millions de francs ».

Ce journal bien introduit dans les affaires judiciaires explique que : « l’argument massue utilisé par son interlocuteur pour le convaincre était que M. Ferdinand Ngoh Ngoh, secrétaire général de la présidence de la République a intercepté une vidéo dans laquelle M. Okie Johnson Ndoh, l’actuel DG de la Csph, remettait des sommes d’argent faramineuses aux bandes armées sécessionnistes des régions anglophones. C’est ainsi que, dit-il, le mis en cause va le rassurer que le président de la République a décidé de se séparer de ce responsable en prescrivant au ministre d’État Ngoh Ngoh de lui chercher un homme de confiance ».

Le plaignant, Hugues François Onana, ancien journaliste de la Cameroon Radio Television (CRTV) aujourd’hui retraite, était devant le juge du Tribunal de première instance [TPI] de Yaoundé centre-administratif le 8 juillet 2019, pour obtenir justice à la suite de ce qu’il considère comme une escroquerie

L’avocat de la défense, ecrit le journal, va intervenir à sa suite pour indiquer qu’aucune décharge ni reçu n’a été présenté pour attester de la matérialité des transactions financières entre les parties. Se fondant sur les dispositions de l’article 1341 du Code civil il explique qu’en matière de transactions financières supérieures ou égales à 500 francs, la toi prévois que la preuve soit documentaire. C’est en raison de cet argument qu’il va demander au juge de mettre de côté le témoignage.

Affaire à suivre…

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu