Pietro Lazzeri ne partage pas l’avis de ceux qui soutiennent que le président Paul Biya et son épouse ont été chassés de Genève.

Dans une interview accordée au média d’Etat Crtv, l'Ambassadeur de la Confédération Suisse au Cameroun, Pietro Lazzeri, est revenu sur le séjour mouvementé du couple présidentiel à Genève.

Arrivés le 23 juin, à l’hôtel Intercontinental de Genève, Paul et Chantal Biya ont dû faire leurs bagages le vendredi 5 juillet 2019. Et une rumeur selon laquelle ils ont été chassés a embrassé rapidement la toile.

Le diplomate d’entrée de jeu s’est montré clair, le président Paul Biya et son épouse n’ont jamais été chassés de Genève. Pietro Lazzeri a souligné que le rôle des autorités fédérales helvétiques, était de « préserver l'ordre public à Genève, protéger le chef de l'état et sa délégation et maintenir un bon niveau de relations bilatérales ».

Le diplomate a présenté la Suisse comme un pays qui respecte ses hôtes, à l’instar de la soixantaine de chefs d’Etats qui y séjournent par an. « On ne chasse pas les chefs d'état quand nous avons des troubles de l'ordre public »,a-t-il insisté.

Au sujet d’une autre rumeur qui annonce pour très bientôt le président camerounais persona-non grata en Suisse, Pietro Lazzeri affirme:« Je ne suis pas en mesure de décider où le chef de l'état peut voyager ou va voyager ou ne va pas voyager. Je ne travaille pas pour la présidence du Cameroun, ni pour le Conseil fédéral en Suisse. Il n'est pas à moi d'en décider ».

A propos des relations bilatérales entre les deux pays, l'Ambassadeur de la Confédération Suisse au Cameroun pense qu’elles sont « profondes », « amicales », et « intenses ». Il mentionne également le rôle que joue la suisse dans une médiation entre le gouvernement et les groupes armés indépendantistes dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du pays.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur