Messanga Nyamding dévoile la liste des ministres, qui devaient sortir du gouvernement des Grandes opportunités

https://237actu.com/Messanga Nyamding dévoile la liste des ministres, qui devaient sortir du gouvernement des Grandes opportunités
Actualités

Messanga Nyamding dévoile la liste des ministres, qui devaient sortir du gouvernement des Grandes opportunités

Le politologue cite le ministre de la Justice garde des sceaux, Laurent Esso.

Pascal Messanga Nyamding a pris part au débat dominical du 4 août 2019, de la chaîne de télévision Stv. Il devait faire une analyse sur la guerre de positions observée dans le milieu de la presse dans le traitement des évènements relatifs à la mutinerie de Kondengui.

Avec le franc-parler qu’on lui connait, le politologue a fait des déclarations, qu’il a lui-même baptisées de «révélations». Parmi ces «révélations», celui qui est par ailleurs enseignant à l’Institut des relations internationales du Cameroun (Iric) a indiqué, qu’il était prévu que lors du remaniement ministériel du 4 janvier 2019, le ministre de la Justice Laurent Esso soit mis à la porte du gouvernement. Le politologue a également cité le nom du ministre des Finances Louis Paul Motaze.

«Le ministre Esso était censé être dehors, le ministre Eyebe Ayissi, le ministre Sadi, des personnalités d’une certaine expérience. Et je constate donc que, ce que vous voyez là, est une grosse bataille de succession…», a-t-il déclaré.

Le politologue Pascal Messanga Nyamding poursuivant son argumentaire, a déclaré «il y a des personnes des technocrates…qui n’ont aucun état de service au sein du Rdpc, qui ont mis en place un dispositif politique à travers la presse pour mettre de côté, ceux qui ont servi pendant au moins trente ans et qui ont travaillé à côté du Président de la république». Pascal Messanga Nyamding sur les responsabilités de la mutinerie de Kondengui pense que, Laurent Esso n’est pas coupable. Ce qui se passe c’est qu’on cherche à lui faire porter le chapeau parce que le sérail serait dans une guerre de clans, visant soit la conservation soit l’acquisition du pouvoir.

Il faut rappeler que depuis la survenue des évènements de Kondengui, la plupart des journaux camerounais, ont placé Laurent Esso dans leur Une, en le présentant comme étant le responsable de ce qui s’est passé. «C’est ceux qui occupent certaines fonctions du pouvoir qui font malheureusement du n’importe quoi…Regardez depuis l’élection du Président Paul Biya, qu’est-ce qu’on a fait de son projet. Le Président est venu avec trois projets : le dialogue, la réconciliation, la décentralisation. Où sont ces programmes du Président. Or les gens se sont engagés à positionner des pions à gauche et à droite et à détruire des personnalités comme Laurent Esso. Je voudrais vous dire que moi en tant que homme politique et biyaïste, ça me met très mal à l’aise», a-t-il ajouté.

Le politologue Pascal Messanga Nyamding poursuivant son argumentaire, a déclaré «il y a des personnes des technocrates…qui n’ont aucun état de service au sein du Rdpc, qui ont mis en place un dispositif politique à travers la presse pour mettre de côté, ceux qui ont servi pendant au moins trente ans et qui ont travaillé à côté du Président de la république».

 

ActuCameroun

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu