Zone de crise : au moins 20 personnes invalides ont été tuées par l’armée selon Human Rights Watch

Zone de crise : au moins 20 personnes invalides ont été tuées par l’armée selon Human Rights Watch

D'après le dernier rapport publié par Human Rights Watch, son bureau a documenté au moins 20 personnes handicapées tuées par les forces gouvernementales.

Le rapport révèle qu’un « homme de 27 ans présentant une déficience intellectuelle a été abattu le 24 décembre 2018 dans une station-service par des gendarmes à Ndu, dans la région du Nord-Ouest. Il marchait, les gendarmes l'ont arrêté et ont commencé à lui parler », a déclaré un témoin. « Comme il riait toujours à chaque fois qu'une personne lui parlait, il a commencé à rire et ils se sont fâchés. Ils lui ont tiré dessus et sont partis », a-t-il ajouté.

Un autre cas signalé est celui de la fuite de la violence. Selon Human Rights Watch, les personnes handicapées, en particulier les personnes à mobilité réduite ou ayant une déficience visuelle, ont du mal à fuir les raids et sont parfois tuées par des balles perdues.

Le rapport mentionne également que des personnes en difficulté sont physiquement agressées, harcelées et menacées lors d'opérations de sécurité à la recherche de séparatistes armés. Certains d'entre eux ont vu leurs maisons incendiées au cours du processus.

Sujets liés

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu