Cameroun-football: Joel Tagueu à coeur ouvert

https://237actu.com/Cameroun-football: Joel Tagueu à coeur ouvert
Sport

Cameroun-football: Joel Tagueu à coeur ouvert

L’international camerounais dans une interview accordée à nos confrères de press-sport, il revient sur sa fameuse blessure qui le prive de la coupe d’Afrique des nations 2019 en raison d’une anomalie d’implantation d’une artère coronaire, mais aussi sur son avenir.

Comment se porte Joël Tagueu?

Je me porte très bien. Sur le plan de la santé et par rapport à ce qui s’est passé, je suis bien portant, je suis tranquille. C’est vrai que j’étais un peu frustré après le résultat des examens, mais nous sommes tous sportifs et nous savons que dans la vie rien n’est facile, en plus le fait d’être sportif nous expose à tout. Quand on m’a annoncé que j’ai une anomalie au niveau de l’artère coronaire, ça m’a choqué et j’étais vraiment très bouleversé parce que mon rêve de disputer une Can ne s’est plus réalisé à cause d’un problème de santé. Mais mon club a tout de suite pris des dispositions et dans les prochains jours je pense qu’on aura des diagnostics finaux pour voir la conduite à tenir.

Avez-vous repris avec les entraînements ?

Oui, j’ai commencé à travailler. Dans un premier temps, les médecins ont dit que je devais être ménagé question de faire des examens. Après, l’analyse des résultats nous fixera mieux sur la conduite à tenir. A mon retour je ne sais pas ce qui va se passer car je suis suspendu à ces résultats. Donc, c’est lorsque je vais retourner en club que je saurais mieux la suite.

D’aucuns ont estimé que cette raison médicale était un subterfuge pour vous écarter du groupe. Avez-vous cette impression ?

Ces informations ne sont pas vraies. À mon niveau personnellement, je n’ai rien vu dans ce sens, il n’y a eu aucune mafia. Ça s’est fait normalement, j’ai fait des examens accompagnés des médecins de la Caf et du professeur Ngachu qui est le médecin de l’équipe nationale. Donc, il n’y a eu aucun complot je puis vous l’assurer. Les choses se sont faites dans la transparence, je vous le garantis.

Comment le groupe à accueilli cette triste nouvelle ?

C’était choquant pour le groupe de l’apprendre car on formait pratiquement une famille, on comptait sur tout le monde. Les 23 Lions sélectionnés avaient un lien très fort et étaient déterminés à aller défendre le titre remporté en 2017. Ca été un choc très fort lorsque le coach Clarence Seedorf a annoncé que je ne pouvais pas faire partie de l’aventure pour des problèmes de santé. Tout le monde a été choqué et a fondu en larmes. Ça m’a beaucoup affecté car j’allais à la Can pour aider le groupe et défendre les couleurs de mon pays.

Comment avez-vous vécu cette Can 2019 ?

Bien que n’étant pas là, j’accompagnais mes coéquipiers à travers notre forum de communication. Je leur envoyais des messages tout le temps, question de les encourager. C’est vrai que nous avons été frustrés par la façon dont nous sommes sortis de la compétition. Après c’est le football et cela peut arriver. Mais j’étais déçu de mon absence car j’aurais voulu être là pour jouer ma partition et aider mes coéquipiers parce que je savais les qualités du groupe après la préparation que nous avons faite. Je savais combien le groupe était déterminé à défendre le titre. Cette sortie prématurée a été un véritable choc pour nous.

Vous êtes en fin de prêt de Portugal, n’est-ce pas ?

Oui, je suis allé au Portugal en prêt parce que je suis encore sous contrat avec un club brésilien. Ce contrat s’achève en 2020. J’ai été prêté au Portugal pour un an et demi et les choses ce sont très bien passées. J’ai été meilleur buteur du club durant deux saisons, je pense que ce n’est pas donné pour une première en Europe. La durée du prêt est terminée. Le club portugais n’étant pas prêt à respecter certaines clauses, mon club au Brésil a demandé que je revienne. Donc dans les prochains jours, on sera certainement fixé sur ma prochaine destination.

Quelle différence faites-vous entre le football européen et brésilien où vous évoluez depuis 2012 ?

2012 c’est l’année où je signe mon premier contrat professionnel à l’âge de 18 ans au Brésil mais j’y suis depuis 2009. Donc ça fait 10 ans aujourd’hui. La différence entre le football brésilien et européen est que celui pratiqué en Europe est plus tactique et celui pratiqué au Brésil plus technique. Au Brésil, la qualité individuelle compte le plus contrairement en Europe où c’est le collectif voilà à quel niveau se situe la différence.

Comment le groupe à accueilli cette triste nouvelle ?

C’était choquant pour le groupe de l’apprendre car on formait pratiquement une famille, on comptait sur tout le monde. Les 23 Lions sélectionnés avaient un lien très fort et étaient déterminés à aller défendre le titre remporté en 2017. Ca été un choc très fort lorsque le coach Clarence Seedorf a annoncé que je ne pouvais pas faire partie de l’aventure pour des problèmes de santé. Tout le monde a été choqué et a fondu en larmes. Ça m’a beaucoup affecté car j’allais à la Can pour aider le groupe et défendre les couleurs de mon pays.

Comment avez-vous vécu cette Can 2019 ?

Bien que n’étant pas là, j’accompagnais mes coéquipiers à travers notre forum de communication. Je leur envoyais des messages tout le temps, question de les encourager. C’est vrai que nous avons été frustrés par la façon dont nous sommes sortis de la compétition. Après c’est le football et cela peut arriver. Mais j’étais déçu de mon absence car j’aurais voulu être là pour jouer ma partition et aider mes coéquipiers parce que je savais les qualités du groupe après la préparation que nous avons faite. Je savais combien le groupe était déterminé à défendre le titre. Cette sortie prématurée a été un véritable choc pour nous.

Vous êtes en fin de prêt de Portugal, n’est-ce pas ?

Oui, je suis allé au Portugal en prêt parce que je suis encore sous contrat avec un club brésilien. Ce contrat s’achève en 2020. J’ai été prêté au Portugal pour un an et demi et les choses ce sont très bien passées. J’ai été meilleur buteur du club durant deux saisons, je pense que ce n’est pas donné pour une première en Europe. La durée du prêt est terminée. Le club portugais n’étant pas prêt à respecter certaines clauses, mon club au Brésil a demandé que je revienne. Donc dans les prochains jours, on sera certainement fixé sur ma prochaine destination. 

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu