Cité dans le scandale des salaires fictifs, furieux, Jean Bruno Tagne réagit

Jean Bruno Tagne

Jean Bruno Tagne rejette les accusations portées contre lui, comme quoi il aurait perçu un salaire comme fonctionnaire au moment où il travaillait encore pour le compte de la télévision privée Canal 2 International.

Dans document qui circule sur la toile, le nom de Jean-Bruno Tagne, figure parmi les bénéficiaires des supposés salaires fictifs reçu de l’état du Cameroun.

Le journaliste vient alors de faire une sortie y relative. « J’ai appris à ne pas me laisser distraire par toutes sortes de ragots que l’on publie sur moi dans les réseaux sociaux. Il y en a tellement que si je devais y réagir systématiquement, cela me prendrait un précieux temps que je peux occuper utilement. Surtout au moment où je suis en pleine promotion de mon dernier livre (Accordée avec Fraude Ndlr)», introduit-il.

«Le dernier fantasme en date et qui fait le buzz - comme on dit aujourd’hui - est que je serais un fonctionnaire fictif, que j’aurais pendant mes années à Canal2 perçu un salaire comme fonctionnaire, que je ne suis évidemment pas. Pas moins que ça », poursuit-il, mentionnant que tout ceci relève du mensonge éhonté, de la calomnie et de la distraction pure et simple.

L’ancien employé d’Emmanuel Chatué (PDG Canal 2) ajoute que « ce problème (réel) de salaire fictif dans la fonction publique est si sérieux qu’il ne mérite pas d’être traité avec autant de légèreté ». Car, explique-t-il, « Plusieurs milliards de francs cfa ont été volés aux Camerounais et au lieu d’identifier très clairement les responsables de ce crime, de les juger publiquement et de les châtier de façon exemplaire, des apprentis sorciers balancent des noms à tord et à travers dans le seul but de salir d’honnêtes gens et surtout de noyer le poisson. Et après cette petite distraction, on passera à autre chose et on ne saura jamais qui a fait quoi dans ce vol à grande échelle » .

Avant de conclure que son souhait le « plus ardent est que tous ceux qui ont perçu des salaires fictifs soient traduits devant les tribunaux et qu’ils rendent gorge »

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur