Ernest Obama

Ernest Obama pense que le parti de Maurice Kamto retrouve déjà le chemin de la légalité et de la légitimité.

Le directeur général de Vison 4 a félicité Maurice Kamto qui est entrain de reconnaitre, selon lui, « petit à petit » la victoire du président Biya.

En effet, Obama a essayé d’analyser ce matin sur le plateau de l’émission «Tour d’Horizon » la position du MRC par rapport au grand dialogue national convoqué par le chef de l’Etat.

Dans une note adressée hier au Premier ministre, le MRC par les soins de la présidente Tirane Noah, a fait savoir qu'il ne prendra pas part au grand dialogue national sans la libération préalable de ses membres emprisonnés dont Maurice Kamto.

Une véritable contradiction pour Ernest Obama « Quand on est une formation politique qui prétend avoir gagné une élection, qui est descendue dans la rue à travers des marches dites blanches pour récupérer son pouvoir, il y a quand même une certaine gêne à venir et dire qu’on veut prendre part à un dialogue qui est organisé par un gouvernement que vous ne connaissez pas », va s’étonner le journaliste.

Dans son argumentaire, le « dinosaure » explique que « vous ne pouvez pas dire que quelqu’un est illégitime, il organise son dialogue et vous voulez prendre part en mettant des conditions ». « c’est incroyable », lance-t-il, avant de s'en moquer :« Le MRC a léché ses propres vomissures en mondovision»

Ernest Obama est néanmoins content pour ce « revirement » qui, selon lui renvoi à une reconnaissance « implicite » de la victoire du président Paul Biya au dernier scrutin présidentiel.

«La présence de madame Noah à la primature montre que le MRC a enfin reconnu le président Biya comme président de la république, », pense-t-il

L’ancien directeur d’Ariane télévision soutient que le MRC avant de réclamer la libération de son leader et ses alliés, doit reconnaitre une fois pour toute la victoire du président Paul Biya, car il est le seul qui a le pouvoir de gracier  un détenu.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur