Longue Longue

Le Grand Dialogue National convoqué par le chef de l’Etat est certainement une aubaine pour l’artiste de récupérer enfin son passeport qui lui avait été retiré.

Longue Longue ne sait plus véritablement à quel saint se vouer. Voici bientôt 6 mois que son passeport lui a été retiré par les autorités camerounaises, l’empêchant de se rendre hors du pays, où il est régulièrement sollicité pour des spectacles.

Les consultations pour le grand dialogue national qui se tiendra au palais des Congrès du 30 septembre au 4 octobre se poursuivent à la primature. Longue Longue veut ainsi saisir cette occasion pour lancer un autre cri de détresse.

Dans une note qui lui est attribuée sur les réseaux sociaux, l’auteur du tube à succès « Ayo Africa » exhorte le président du Manidem, afin que celui intercède pour lui auprès du prémier ministre, Joseph Dion Ngute, désigné par le président Biya, pour présider le grand dialogue national.

« La présente doléance est inscrite dans le but de décrisper l’atmosphère socioculturelle et à me permettre de promouvoir le patrimoine culturel de mon pays et de l’Afrique tout court », écrit celui autre fois appelé le « Libérateur».

longue_communqul.jpg

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur