Ces « officiers supérieurs » de l’«armée » sécessionnistes ont opposé une fin de recevoir à l’appel des autorités du Sud-ouest.

Six leaders de l’armée séparatiste étaient attendus samedi passé à une réunion à Kumba, ceci avant le grand dialogue national qui se tiendra dans quelques jours au Palais des Congrès, mais ces derniers ont tous brillé par leur absence.

Un communiqué signé par le préfet du département de la Mémé, Ntou Ndong Chamberlain, indiquait que cette réunion préalable au dialogue devait se tenir à la commune de Kumba à 10 heures samedi 21 septembre, avec toutes les personnalités et la population invitées.  Mais aussi les dirigeants traditionnels, la société civile, les autorités religieuses, les chefs de quartiers, les représentants des commerçants, les conducteurs de motos, les chauffeurs de taxi, les syndicats, et les groupes culturels.

Ces « généraux d’Ambazonie», attendus étaient Obase Ekeku de Dieni, Mokube Mbamene alias Boss Divine de Marumba, Masango Mukete Karl alias Buscard de Malende, Sam de Small Ekombe, Efang de Teke et Bita Cola du quartier Metta. Mais l’on apprend qu’aucun d’eux n’a osé pointer son nez.

Cependant, l’on apprend qu’au cours de la même réunion, trois autres combattants se sont rendus, déclarant qu’ils ont saisi la main tendue du chef de l’Etat.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur