Cardinal Tumi et Mgr Samuel Kleda, mtg 237actu

Le cardinal Tumi salue l’initiative du chef de l’Etat, tandis que Mgr Kleda fustige le choix du premier ministre, Joseph John Ngute, pour diriger les travaux.

« Le président de la République a décidé qu ’il faut que des citoyens se rencontrent pour voir comment sortir de la situation difficile. Ce que le chef de l’Etat a fait est une très bonne chose », a exulté le cardinal Tumi, après la rencontre avec le Premier ministre à qui il a soumis ses propositions contenues dans un document de 400 pages.

« Nous visons la paix, c’est notre but et pour que cela arrive, nous devons savoir que c’est Dieu qui nous gouverne ainsi que le monde », a ajouté l’archevêque émérite de Douala, initiateur de la Conférence général des Anglophones.

Mgr Samuel Kleda doute quant à lui de la neutralité des personnes choisies pour conduire les pourparlers, notamment le premier ministre. « Je joins ma voix à celles de ceux qui pensent que le premier ministre n’est pas la personne indiquée pour conduire les travaux du dialogue. Nous devons faire attention et pour moi, le gouvernement doit être neutre », a soutienu le prélat, ancien président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun.

Ce pendant, Mgr Klada souhaite voire les régions du Sud-ouest et Nord-Ouest retrouvées la paix à l’issue de cette grande consultation. « On va voir sur le terrain ce qu’ il (premier ministre) va faire avant de le juger. Il y a les gens qui d’office qui croient que puisqu ’il est membre du parti au pouvoir, il ne sera pas assez objectif. Non devons plutôt regarder son travail. S’il travaille en toute objectivité, personne n’aura rien contre lui », a relativisé l'homme deDieu.

Pour rappel, ce  «grand dialogue national» sur la crise séparatiste convoqué par le président Paul Biya pour mettre un terme au conflit meurtrier dans les régions anglophones du pays démarre le lundi 30 septembre et s’achèvent le vendredi 4 octobre 2019 au Palais des Congrès de Yaoundé.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur