L'archevêque émérite de Douala, le Cardinal Christian Tumi, a exhorté le chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, à faire preuve de beaucoup d'objectivité en présidant le grand dialogue national qui débutera le lundi 30 septembre.

En répondant aux questions relatives au dialogue, le cardinal Tumi a déclaré qu'il ne doutait pas que le Premier ministre était compétent pour gérer la situation.

Selon le prélat, le dialogue d'une semaine sera l'occasion de juger si le Premier ministre était le bon choix pour la tâche.
Les critiques ont été sceptiques sur le choix de Dion Ngute, par le chef de l'Etat pour présider le dialogue, mais le cardinal Tumi a déclaré qu'il ne devrait être jugé sur son travail qu'au cours de la séance d'une semaine.

Si le Premier ministre travaille avec une objectivité absolue, personne ne se souviendra même de son appartenance au parti au pouvoir, a déclaré le cardinal Tumi.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur