Anicet Ekane

Le grand dialogue national convoqué par le chef de l’Etat s’est ouvert hier lundi 30 septembre au Palais des Congrès de Yaoundé.

Après la cérémonie d’ouverture et les allocutions, les travaux ont repris dans l’après-midi avec le débat général et l’organisation des différentes commissions.

Dans son allocution, le président national du Social democratic front (SDF), Ni John Fru Ndi, a indiqué que si ses propositions ne sont pas prises en compte, il va claquer la porte au dialogue.

Une allocution très mal appréciée par Anicet Ekane, qui  intervenait ce matin par télephone sur  ABK radio, depuis le Palais des Congrès « La sortie de monsieur Fru Ndi est une sortie scandaleuse, non seulement il a fait des affirmations complément erronées sur la situation, mais en plus, il s’est permis de faire pratiquement un chantage au dialogue. », a fustigé le président du Mnidem

Le cardinal Tumi a lui aussi reçu les foudres de guerre d’Anicet Ekane. Il a accusé le vieux prélat d’avoir placé l’armée camerounaise sur la même échelle que les combattants sécessionnistes qui tuent, pillent et détruisent tout.

Pour finir, Anicet Ekanie a jeté des fleurs au sultan roi des Bamoun, Ibrahim Mbombo Njoya, pour son discours retentissant dans lequel il a préconisé entre autres, la limitation de mandats et la libération des personnes arrêtées dans le cadre de la crise. « Il faut encourager cette démarche et félicité le sultan Mbombo Njoya pour ses propositions », a déclaré Anicet Ekane.

Pour rappel, après avoir demandé sans succès la libération des prisonniers politiques et un débat sur la forme de l'Etat, l’ancien Bâtonnier Akere Muna, a finalement décidé de claquer la porte du Dialogue

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur