Des combattants séparatistes à Njinikom, département de Boyo de la région du Nord-Ouest du Cameroun, souhaitent que tous les enfants d’âge scolaire retournent à l’école.

Après trois ans sans cours dans la plus grande partie de cette région anglophone du Cameroun, les séparatistes estiment que les enfants doivent être éduqués.

Dans une vidéo qui fait le tour de la toile, l'un des chefs combattants, dans un discours prononcé lors d'une réunion rassemblant les villageois de Njinikom, assure au peuple que deux écoles seront ouvertes notamment une primaire et l’autre secondaire dans ladite localité.

Pour ces combattants, l'éducation sera obligatoire pour tous les enfants d'âge scolaire, arguant que ceux-ci doivent être éduqués pour pouvoir gérer les affaires de la région lorsqu'ils auront leur « indépendance ».

Ils ont également promis le recrutement d’enseignants compétents tout en empêchant les parents de la région d’envoyer leurs enfants dans des régions francophones du Cameroun pour y aller à l’école.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur