Rigobert Song

La probabilité de voir les joueurs locaux à la CAN des moins de 23 ans prévue en Egypte dans quelques semaines est trop mince. Comme ce fut le cas lors du dernier regroupement qui a eu lieu en Hongrie, les joueurs des championnats nationaux devraient se contenter de regarder les matchs des lions espoirs à la télé à en juger par l’interview que nous a accordée le sélectionneur Rigobert Song vendredi soir.

La CAN des moins de 23 ans prévue sur le sol égyptien du 08 au 22 novembre ne connaîtra probablement pas les empreintes des joueurs locaux selon les dires du sélectionneur des lions espoirs Rigobert Song.

“Est-ce ma faute ou celle des autres ? Quand vous avez des responsabilités et que vous êtes dans l’urgence et le besoin de résultats, qu’allez-vous faire ? Ce n’est pas de ma faute. Je sais qu’il y a des frustrations mais je n’ai pas d’autres choix. Il faut un résultat, donc je suis obligé de me pencher vers ceux qui sont sur le terrain et qui sont opérationnels. Un championnat qui est arrêté depuis plus de trois mois, voulez vous que je parte en compétition avec des joueurs qui sortent du quartier ? Non, ce n’est pas possible. Donc ce n’est pas de ma faute. Moi je suis sélectionneur, ca veut dire prendre le joueur qui est en activité et si vous ne l’êtes pas je ne peux pas vous prendre. Ca peut créer des frustrations, mais aujourd’hui, ca fait plaisir de voir que le championnat a repris, c’est ce que nous attendions depuis. Quand on est compétitif, il faut être en action. Vous avez vu l’enthousiasme des joueurs aujourd’hui, ca libère les joueurs qui étaient un peu frustrés. Je suis à la dernière phase, nous revenons de la Hongrie où on a fait un dernier stage sans les locaux. Dans deux semaines, j’entre pratiquement en compétition. Il y aura peut être des frustrations mais que voulez vous que je fasse ? Je suis obligé de faire avec ce qu’il y a, notamment ceux qui sont déjà opérationnels. Et ce, parce que le Cameroun est toujours dans le besoin de résultat. Voilà un peu ce qui est gênant et nous sommes obligés de faire avec.” A-t-il expliqué.

 

Avec Press-Sport

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur