Patrick Ekema,

Le tonitruant maire RDPC de la ville de Buea, dans le Sud-ouest, Patrick Ekama, a rendu l'âme hier dimanche 27 octobre dans une clinique huppée de Bonapriso, Douala.

Pendant que certaines sources indiquent que l’élu local à succombé à un arrêt cardiaque, d’autres par contre évoquent  une mort par empoissonnement.

La dépouille du maire de Buea, se trouve actuellement à la garnison militaire de Douala et l’on apprend qu’une autopsie a été exigée par le procureur de la république, ceci à l'effet de voir plus clair, sur les deux thèses qui s’affrontent, une sur l’empoissonnement et l’autre sur l’arrêt cardiaque.

A 46 ans, le tres sulfureux Patrick Ekama, était le symbole de la lutte contre les villes mortes imposées par les separatistes, et surtout un allié stratégique de Yaoundé pour la préservation de l'unité nationale du Cameroun. Il a décroché plusieurs prix, à l’instar du prix Afrik-Inform Awards du meilleur maire de la région du Sud-ouest, et le prix de l'artisan de la paix et de la stabilité sociale.

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur