L’ambassadeur de Suisse au Cameroun, Pietro Lazzeri, reçu en audience hier, a remis au président de la République « un pli fermé du président de la Confédération suisse, Ueli Maurer ».

Rien ne filtre sur l’objet de cette correspondance. Mais sur le site de la présidence de la république, l’on apprend, que l’entretien entre le chef de l’Etat, Paul Biya et diplomate suisse a porté sur les relations bilatérales, la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest du Cameroun, le grand dialogue national et les questions économiques.

Selon un reportage du média d’Etat Crtv, le diplomate helvétique a relevé l’implication des entreprises suisses dans le développement du Cameroun et évoqué la concession du terminal à conteneurs du port autonome de Douala au profit d’une entreprise de droit suisse (Terminal Investment Limited)».

L'audience accordée à Pietro Lazzeri intervient juste après  la suspension de la procédure de passation de la concession du terminal à conteneurs du Port de Douala-Bonabéri, où l’entreprise de droit suisse, filiale du groupe italo-suisse MSC, Terminal Investment Limited (TIL) a été choisie, à titre provisoire, pour l’exploitation du terminal à conteneurs de la place portuaire de la capitale économique.

TIL devait alors succédé dès janvier 2019 à Douala International Terminal, société contrôlée par le consortium Bolloré/APMT.

En dehors de la voie judiciaire, l’on apprendra que le groupe Bolloré a également saisi Paul Biya, par une correspondance datée du 12 septembre 2019, pour solliciter son intervention.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur