Les survivants du glissement de terrain de Bafoussam, qui a déjà fait 43 victimes et de nombreux blessés, ont commencé à quitter Ngouache, vers des zones plus sûres à Bafoussam, dans l'ouest du Cameroun.

Cela fait suite à un ordre du ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji, envoyé sur le site mardi 29 octobre par le président Paul Biya pour une évaluation discrète de la situation et des besoins de la population touchée.

Le glissement de terrain survenu lundi soir aurait complètement détruit 13 maisons, en aurait tué plus de 40, dont des enfants et des femmes enceintes, et en aurait blessé 11, faisant actuellement l'objet d'un traitement médical à l'hôpital régional de Bafoussam.

Les rapports indiquent que le chef du village de Bamemgum a offert environ 17 hectares de terres dans des zones plus sûres pour aider à accueillir la population de Ngouache.

Entre-temps, la recherche de nouveaux corps se poursuit, beaucoup craignant toujours d'être portés disparus.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur