Me Pensy Emmanuel

Le discours de Me Pensy sur le plateau d’Equinoxe soir du 1er novembre fait peur. Lui qui par ailleurs avocat et membre du RDPC tente de justifier les baricades érigées par la population du Sud contre l’arrivée des militants du MRC dans la ville d’Ebolowa.

Comment peut on empêcher des camerounais d’aller dans une partie du Cameroun au motif que les bulu ont un sang chaud ? Devons nous sursoir tous les événements malheureux par une baguette au Cameroun pour que les hommes politiques puissent aller rencontrer les citoyens ? Nous serions tentés de demander dans ce cas que Me pensy et compagnies fixent le calendrier de déploiement des hommes politiques sur le terrain.

Le sud bastion et « centre granitique » du RDPC a été battu en brèche évidemment par le fulgurant émérite le professeur Messanga. Et si c’était d’ailleurs le cas nous osons croire que ce ne soit pas une raison suffisante pour empêcher d’autre Camerounais d’y aller. Continuer à justifier la barberie c’est ouvrir les portes de pandore dans un pays de plus en plus fragilisé par les clans et les replis identitaires.

Cette escalade de plus qui semble ne plus surprendre n’est pas du goût de la démocratie. Le Cameroun étant pour tout le monde, il ne revient pas au gouvernement d’établir le calendrier politique des parties politiques afin qu’ils puissent se déployer sur le terrain.

Le fils du paysan

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur