Michelle Ndoki

Paul Biya a convoqué hier dimanche 10 novembre le corps électoral, en vue des prochaines élections locales fixées au 9 février 2020.

Certains acteurs politiques ont déjà engagé une campagne de mobilisation de leurs électeurs. Me Michelle Ndoki veut être investie par le MRC comme candidate à la députation.

En voyage en Europe en ce moment dans le cadre des activités de son parti, l’avocat-politicienne, devenue très populaire après le contentieux post-électoral, a réagi dès la convocation du corps électoral par le président de la république « Ce sera le moment de vérité. Avis à tous ceux qui disent que je suis la fiancée du peuple. Le mariage est prévu pour le 9 février 2020. Je devrais bien avoir l'honneur de devenir membre de l'Assemblée nationale ... C'est à vous de me le dire. Kamerun, Ekombo'a mwaye », a écrit à chaud la vice-présidente du directoire des femmes duMRC.

Condamnée pour avoir pris part à une manifestation interdite, me Michelle Ndoki est devenue l'un des symboles de l'opposition politique au Cameroun.

Elle  fait ses classes dans la politique aux cotés de Garga Haman Hadji de l’Alliance pour la démocratie et le développement (ADD), ensuite le Cameroon People's Party (CPP) de Kah Walla, avant de rejoindre le Mouvement pour la renaissance de Cameroun de Maurice Kamto.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur