S;E Paul Biya

Cette expression, nous la devons du Professeur Pascal Charlemagne Messanga Nymding qui ne croyait pas si bien dire qu’un coup d’Etat scientifique était en préparation au Cameroun.

En effet, l’actualité de ces derniers jours relative à la déclaration du Professeur Maurice Kamto, par ailleurs Président du MRC, s’inscrit dans cet ordre. Il vient de donner une douche froide au gouvernement de Paul Biya habitué de la gouvernance par embuscade.

Le Président Maurice Kamto a donné l’impression qu’il participait au double scrutin législatif et municipal de février 2020, pour mettre à nu la guerre fratricide au sein du RDPC et sa lourde machine de fraude. Il avait déjà eu recours à ce stratagème lors des présidentielles pour étaler aux yeux du monde les manquements de notre système électoral.

Depuis les élections présidentielles, rien n’a été fait : y-avait-il une seule raison d’aller aux élections sachant que les mêmes causes produisent les mêmes effets ? Bien plus, si nous aspirons à gouverner pour tous les camerounais, aller aux élections ne serait-il pas entériner la sécession du Cameroun ?

Cohérent à sa vision, le Professeur Maurice Kamto vient ainsi mettre une pression supplémentaire aux acteurs politiques de notre pays, prenant ainsi le peuple à témoin à faire le distinguo entre ceux qui font la politique pour se servir ou pour servir la République.

Si la notion du bon sens était partagée en politique, beaucoup de leaders rejoindraient cette démarche ô combien noble. Ceci aurait pour conséquence la démission massive dans les rangs des élus du peuple de la nation dans la mesure où bon nombre comprennent les enjeux. Ils mettront ainsi en minorité ceux qui n’ont aucune culture de démission.

Le Gouvernement n’aura plus de choix que de capituler au risque de voir le déferlement du peuple dans la rue. Effectivement, le peuple ne pourra plus s’y identifier.

La théorie du coup d’état scientifique aura pris corps.

Le Fils du Paysan

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur