Au Cameroun, l’assassinat d’un travailleur humanitaire dans le Nord-ouest, suscite les condamnations de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Allegra Baiocchi, coordonnateur résident et coordonnateur humanitaire du système des Nations Unies au Cameroun, a condamné l’assassinat de Pascal Ngwanyi le weekend dernier.

" Les travailleurs humanitaires risquent tout pour pouvoir aider les plus nécessiteux. Ils doivent être respectés et protégés pas ciblés", a déclaré Allegra Baiocchi. Ajoutant, " la poursuite des attaques contre les travailleurs humanitaires ne fait qu’aggraver les souffrances des civils car nous pouvons mener des opérations en toute sécurité."

Pour Allegra Baiocchi, " le ciblage délibéré de l’aide et des travailleurs humanitaire constitue un crime de guerre." Le coordonnateur resident de l’Onu et du système des nations unies en a profité pour adresser ses condoléances à la famille et aux proches collaborateurs de Pascal Ngwanyi.

Selon Ocha, Pascal Ngwanyi travaillait pour Community Initiative for Sustainable Development (Cominsud, une Ong locale partenaire de l’Onu) qui collabore avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM).

Pascal Ngwanyi a été enlevé par des hommes armés le 30 novembre 2019 dans le Donga Mantung un des 7 départements de la région du Nord-ouest puis tué dans la nuit par ses ravisseurs.

Selon Ocha, Pascal Ngwanyi a été enlevé alors qu’il procédait à une évaluation de la situation humanitaire pour "s’assurer que les personnes dans le besoin recevaient un soutien opportun et approprié."

 

Avec Koaci

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur