La pression internationale s’accentue de plus en plus sur le régime de Yaoundé.

Le projet de loi qui vient d’être soumis aux députés et sénateurs en vue d’accélérer la décentralisation n’est visiblement pas apprécié par les américains.

En effet, 9 membres du congrès américain viennent d’envoyer une lettre au président Paul Biya, dans laquelle ils rejettent clairement la décentralisation et le statut spécial qui vient d’être accordé aux régions du Nord-Ouest et Sud-ouest, en proies depuis trois ans aux velléités sécessionnistes.

Dans cette lettre de trois pages datée du 12 decembre et consultée par 237actu.com, ces membres du Congrès soutiennent entre autres que les élections municipales et législatives, ne peuvent se tenir dans les conditions actuelles dans le Sud-Ouest et Nord-Ouest.

Bien plus, ils indiquent toujours dans la même lettre, que le gouvernement camerounais doit faire preuve de volonté politique, en s’engageant dans le processus de facilitation d’un dialogue inclusif sur la médiation Suisse. " L'action militaire ne peut pas résoudre ce problème", insistent-ils

237actu.com vous propose la lecture intégrale de la dite lettre

78381573_2717853438275250_2195910246075990016_n.jpg

 

 

 

79119301_2717853578275236_5964907201238663168_n.jpg

 

 

79601441_2717853688275225_3119897697314668544_n.jpg

 

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur