Nalova Lyonga,

Un drame incroyable a secoué hier mardi 14 janvier le lycée classique de Nkolbisson à Yaoundé.

Il s’agit d’un enseignant de mathématique au nom de Maurice Njoni Tchakounte (26ans) qui a été brutalement assassiné par son élève.

Arrivée sur les lieux, Nalova Lyonga, a fait une déclaration jugée inopportune qui a surtout heurté la sensibilité du corps enseignant.

Selon le quotidien le Jour en Kiosque ce mercredi 15 janvier, le ministre était accompagnée par Boniface Bayaola, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements, chargé de l’enseignement normal. Ils se rendaient à Douala pour une visite dans les établissements scolaires du Littoral lorsqu’ils ont été informés du drame survenu au lycée. Etant déjà à Pouma dans le Littoral, le cortège a regagné Yaoundé, question d’aller s’enquérir des circonstances du drame.

Une fois au lycée, le ministre et sa délégation, ont eu une version du drame qui, semble-t-il n’était pas la bonne. « Lorsqu’un enseignant enlève la montre et la pose sur la table pour aller bagarrer avec  son élève, est-il vraiment responsable», s’est questionné le ministre des Enseignements secondaires.

A en Coire le Jour, cette réaction de Nalova Lyonga a déplu au personnel du Lycée de Nkolbisson. «Ce n’est pas le moment pour que le ministre tienne un discours pareil lorsque nous pleurons notre collègue. Voilà maintenant qu’on lui a donné la mauvaise version des faits selon laquelle l’enseignant poignardé bagarrait avec l’élève pourtant ce n’est pas vrai. Cet enseignant demandait juste à l’élève de sortir de la salle de classe. Le problème ici, ce sont les effectifs pléthoriques dans les salles de classe. Cette promiscuité prédispose les enfants à la consommation des stupéfiants. Il y’a de cela deux années, un élève de première avait poignardé mortellement son camarade. Nous sommes choqués par le discours du ministre parce qu’au lieu de trouver les solutions pour que nous travaillons dans les bonnes conditions, on vient dire que c’est l’enseignant le fautif», s’est indigné un professeur présent en salle.

Plusieurs versions s'affrontent sur cette même affaire, 

Mais ceux qui ont vécu la dispute, racontent qu’à un moment, l’élève a sorti un couteau qu’il a planté plusieurs fois dans l’épaule de son enseignant. Les autres élèves ont pris peur et se sont mis à crier quand ils ont vu le sang jaillir. Quand l’enseignant a réussi à se dégager, il a pris la direction de l’infirmerie. Là-bas, son cas a été jugé grave. Il a été immédiatement conduit aux urgences du CHU. Malheureusement, là-bas, le médecin après examen, a déclaré sa mort en expliquant qu’il a rendu l’âme avant son arrivée à l’hôpital parce qu’il a perdu beaucoup de sang

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur