Maurice Kamto

«Nous n’excluons pas d’appeler encore les camerounais à d’autres marches pacifiques ». a confié Maurice Kamto au journaliste de Média 2 , Jean Marie Watonsi, basé aux États-Unis.

Cette déclaration de Maurice Kamto depuis les Etats Unis où il se trouve en ce moment dans le cadre d’une tournée internationale, augure des lendemains agités.

L’opposant pourrait à coup sûr mettre ses menaces à exécution si les griefs formulés par son parti continuent à être ignorés par le régime de Paul Biya.

Outre le passif de la dernière élection qu’il faut solder, le leader du MRC insiste davantage sur les mesures significatives pour résoudre la crise anglophone, notamment l’organisation d’un vrai dialogue inclusif tel que prôné par de nombreuses instances nationales et internationales. Le challenger de Paul Biya à la présidentielle de 2018 a toujours donné le cap pour son engagement politique, la lutte pour le respect des droits humains et pour un système électoral fiable. 

Maurice Kamto avait lancé en décembre 2018 le « plan national de résistance pacifique» qui visait à contester les résultats de la dernière présidentielle, à l’issue de laquelle il avait été proclamé deuxième. Embastillé aux cotés de ses alliés politiques, il sera libéré après neuf mois de prison.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur