Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine

Les élections législatives et municipales terminées, c’est l’heure des bilans.

Le premier facteur qui frappe à l’œil reste le taux de participation historiquement faible. Elecam, l’organe en charge de l’organisation des élections n’a pas encore rendu sa copie, mais plusieurs sources avancent un taux record de  25% au moins.

Plus de six camerounais sur dix auraient boudé les urnes le dimanche 9 février 2020, une abstention qui serait record. Ce double scrutin était fermement rejeté par le MRC de Maurice Kamto. « La Moyenne à la clôture des bureaux est de 28% à Yaoundé et près de 20% à Douala. Dans l'ensemble du territoire national on sera autour de 30% maximum de participation pour près de 70% d'abstention», a indiqué une source diplomatique.

La mission de l’UA, accréditée pour l’observation du double scrutin, a présenté ce jour à Yaoundé son rapport «La mission a relevé une faible affluence. Aucun engouement particulier n’a été noté dans les différentes localités couvertes», a-t-on lu  dans le document rendu publique.

Selon le MRC, « ce taux de boycott, est la preuve que les Camerounais pensent à autre chose, rêvent d’autre chose de mieux, notamment pour ce qui est du système électoral, Ils rêvent de l'amélioration de leur condition de vie, du retour de la sécurité. Nous ne regrettons pas d’avoir appelé au boycott. Nous sommes plutôt satisfaits ».

Les résultats des élections municipales devraient être connus dans les 72 heures, et ceux des législatives au plus tard dans 20 jours

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur