Paul Atanga Nji

Les élections législatives et municipales terminées, c’est l’heure des bilans.

Le premier facteur qui frappe à l’œil reste le taux de participation historiquement faible. Elecam, l’organe en charge de l’organisation des élections n’a pas encore rendu sa copie, mais plusieurs sources avancent un taux record de 25% au moins.

La mission de l’Union Africaine, accréditée pour l’observation du double scrutin, a présenté hier lundi 11 février à Yaoundé son rapport. Cette mission a relevé une faible affluence. « Aucun engouement particulier n’a été noté dans les différentes localités couvertes», a indiqué rapport de l’UA, demandant par ailleurs au gouvernent du Cameroun de créer un cadre de dialogue et de concertation entre tous les acteurs afin de réinstaurer la confiance entre tous les acteurs des processus électoraux.

En réaction, le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, a déclaré dans une sortie que les observateurs de l'Union Afrcaine ont raté leurs missions d'observation.

Le super chef de terre est surtout resté campé sur ses positions, affirmant que les Camerounais sont sortis massivement pour voter . « Les observateurs de l’Union Africaine sont passés aux premières heures, avant que les populations ne sortent et ils ne pouvaient pas constater ce que les autorités sur place m’ont remonté », a dit d’un ton ferme le super chef de terre.

«Dans la plus part des cas aussi, ils ont pris quelques bureaux de votes qui ne sont pas représentatifs de la population et enfin, ils ne sont pas allés dans les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest et surtout de l’Extrême Nord où la participation était spectaculaire », a-t-il ajouté.

« Le double scrutin a été un succès éclatant et nous remercions le peuple Camerounais qui a une fois de plus montré sa maturité en faisant la sourde oreille aux fauteurs de trouble…Nous allons rencontrer ces observateurs et confronter avec eux nos chiffres et vous-même allez voir que l’appel du Président de la République Son Excellence Paul Biya à ne pas écouter les petits partis appelant au boycott a été entendu et respecté…sachez le, le boycott a été boycotté et nous avons un taux de participation plus que honorable, d’ailleurs supérieurs à ce qu’on voit dans les pays dits de vielle démocratie», a conclu le membre du gouvernement.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur