amphithéatre

La seconde vague d’enseignants, au nombre de 549 est ouverte aux personnes de nationalité camerounaise, âgées au plus de 45 ans révolus au 1er octobre 2020 et titulaires d’un doctorat ou d’un PHD.

Comme annoncé en janvier dernier, le gouvernement a lancé ce 14 février le recrutement de 549 enseignants dans les universités d’État du Cameroun, au titre de l’exercice 2020. Les postes sont répartis ainsi qu’il suit : université de Bamenda (72 postes), Buea (71 postes), Douala (70 postes), Dschang (61 postes), Maroua (57 postes), Ngaoundéré (71 postes), Yaoundé 1 (71 postes), et Yaoundé 2 (56 postes).

Vingt autres enseignants seront recrutés dans le cadre du quota de régulation. « Cette opération se déroule sous la coordination du ministre chargé de l’enseignement supérieur, suivant les dispositions réglementaires en vigueur », indique le Premier ministre. Chaque candidat déposera son dossier dans l’une des huit universités de son choix au plus tard le 21 mai 2020, délai de rigueur.

Les Camerounais résidant à l’étranger déposeront leurs dossiers dans les missions diplomatiques et les postes consulaires. Le chef de l’État Paul Biya a ordonné le 13 novembre 2018, un recrutement de 2 000 enseignants titulaires du doctorat-PHD dans les universités d’État. Ce recrutement spécial, ouvert aux diplômés résidant au Cameroun comme à ceux de la diaspora, s’étalera sur une période de trois ans, à compter de l’exercice 2019, soit 1000 enseignants en 2019, 549 enseignants en 2020 et 500 enseignants en 2021.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur