Me Emmenuel Pensy

Me Emmanuel Pensy, avocat au barreau du Cameroun et grand militant du parti au pouvoir le RDPC, accuse sa ménagère de lui avoir dérobé une chemise, une montre et une somme de 600.000FCFA.

Cette information est du consultant TV et activiste des droits de Homme David Eboutou. A l’en croire, cette jeune fille à l'image (ci-dessous) travaille comme ménagère chez Me Emmanuel Pensy, où elle gagne un salaire mensuel de 40.000FCFA.

Elle se trouve actuellement à la Brigade Terre d'Akwa depuis jeudi dernier où elle est en garde à vue en attendant d'être présentée devant le procureur lundi prochain.

Selon David Eboutou, Maître Pensy accuse sa ménagère de lui avoir dérobé une chemise, une montre et une somme de 600.000FCFA.

Interpellée Jeudi dernier alors qu'elle ne se doute ni se reproche de rien pendant qu'elle vaquait à ses taches par deux gendarmes chez Me Pensy, raconte David Eboutou sur sa page Facebook ,elle sera contrainte d'aller montrer sa chambrette ou elle vit avec une de ses copines, et une fois sur place, aucune trace de quoique ce soit ne sera retrouvée. Elle sera néanmoins maintenue à la brigade où elle se trouve jusqu'à présent.

Cependant, selon les proches de la jeune ménagère, poursuit David Eboutou, l'un des fils de Maître Pensy voyage pour l'Europe ce dimanche et ils ne comprennent pas pourquoi les soupçons ne sont pas dirigés vers lui depuis jeudi dernier que son père cherche ses effets et son argent sans oublier qu'ils ne comprennent pas pourquoi la plainte déposée finalement au lendemain de l'interpellation, c’est-à-dire vendredi , parle désormais de 8 millions de Francs qui sont portés disparus.

Cette jeune fille est arrivée à Douala pour se débrouiller et pouvoir soigner sa maman très malade restée au village. Elle n'a jamais eu d'ennuis jusqu'ici avec Maître Pensy. À voir juste son regard ici à la brigade, on peut entrevoir l'innocence, remarque Eboutou

87847455_2972310929456496_9148680721626300416_n.jpg

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur