Dans un long post fleuve sur sa page facebook, Patrice Nganang annonce son intention de créer un parti politique pour 2025 toujours dans le cadre du chassement du président Paul Biya du pouvoir et surtout pour voler la vedette à Maurice Kamto qui traîne trop les pieds.

Il déclare sur un ton ironiquement que son parti n'aura aucun souci administratif puisque Atanga Nji n'aura aucun problème a régulariser cela, car son calcul c'est évidemment d'affaiblir le MRC de Kamto chez les Bamileke.

Ainsi il vocifère son mécontement sur les stratégies de Maurice Kamto qui ne marchent pas comme il espère. Il trouve Maurice Kamto très dictateur sans prononcer le nom. Le leader du MRC fait espérer les camerounais et juge quand il doit mener une approche contre le régime Biya même ses proches ignorent ses stratégies jusqu'à la dernière minute. "Attendez mon mot d'ordre', a-t-il dit a Douala. On attend donc tous. Conséquence, il fait ça quand il veut, quand il a le temps, quand ça lui chante, quand son calendrier le lui permet. Comme de 2011 on s'est retrouvés en 2018 vite-vite, eh bien, on va se retrouver en 2025 très vite aussi", a-t-il écrit.

Lisez plutôt l'entière déclaration de Patrice Nganang

Menma, nul n'a le monopole du bahat. La pensée cynique, tout le monde la maitrise, car c'est le fort du Camerounais - de Monga, a Mbembe, a, je me suis rendu compte, Kamto, car les reppes croient toujours être les seuls à savoir comment on fait les mounas. Allons-y donc doucement doucement, ok?

Eh bien:

1) avec un parti spécifique pour le Nde, même Atanga Nji n'aura aucun problème a régulariser cela, car son calcul c'est évidemment d'affaiblir le MRC chez les Bamileke dont c’est la base, il va donc dire, go ahead - problème de papiers résolu vite vite, et en 2025, deux sièges de députés assures donc. Le RDPC peut laisser cela si on fait une bonne campagne, avec les Bangangte, le tout finance par la diaspora bangangte, les Bangangte ayant l'une des diaspora les plus grandes de ce pays. Nous mettons tout l'argent nécessaire a la disposition de ce parti, les Camerounais vont se mettre en rang pour porter le dossier de ce parti au pays du clé et argent en main. Resultat donc: 2 deputes.

Tu me suis?

2) le MRC a temporisé donc sur le Chassement, si je comprend bien l'article de Moukouri que j'ai publie sur cette page, et que tout le monde a plebiscite ici, temporise pour faire d'abord la conscientisation du peuple par des actions sporadiques comme celle avec la diaspora ou alors a Douala, ou même a Santa Barbara a Yaounde, des actions ou on enjaille les gens avec les foules de 100-1,000 personnes, ou même, disons, 10,000 personnes, a Douala, disons même a Yaounde aussi. A Odza, a Mokolo, etc. Ils peuvent le faire de temps en temps, comme ça, jongler avec ce modèle, quoi, et c'est cela la conscientisation dont Moukouri parle. Nous sommes déjà en 2020, c'est-a-dire a deux ans après les présidentielles de 2018.

Sept ans passent vite avec le genre de conscientisation-la qui ont un calendrier que seul Maurice Kamto maîtrise: 'attendez mon mot d'ordre', a-t-il dit a Douala. On attend donc tous. Conséquence, il fait ça quand il veut, quand il a le temps, quand ça lui chante, quand son calendrier le lui permet. Comme de 2011 on s'est retrouvés en 2018 vite-vite, eh bien, on va se retrouver en 2025 très vite aussi. Le MRC, et Maurice Kamto dont le discours de Washington DC a été clair - 'je ne vends pas le vent', 'que ceux qui veulent le soulèvement me montrent leur résultat', comme si lui qui voulait les élections à sa sortie de prison quand je voulais le boycott, il pouvait aussi montrer aujourd’hui son résultat qui ne soit pas le vent; ‘je sais ou je vais vous mener' - repart donc en 2025, pour les mairies et autres, avec un parti d'emprunt, car il y'en aura sans doute un pour la coalition, celui de Paul Eric Kingue par exemple, mais, et c'est le caviar, avec le même code électoral, car l'assemblée-la ne lui donnera pas le code électoral qu'il veut et dont il a besoin. Vu qu'il va alors perdre les élections présidentielles pour une seconde fois, le parti d'emprunt-la aura-t-il au moins plus de deux députés?

 

Facebook

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur