Les Forces de Défense de l'Ambazonie (AFD) refusent de prendre part aux négociations en vue d'observer une trêve de 15 jours de cessez-le-feu à compté de ce dimanche 29, mars 2020.

Le geste de bonne volonté des forces de défense du Cameroun méridional (Socadef) d'observer un cessez-le-feu dès ce dimanche est venu détendre l'atmosphère déjà tendu avec les forces de défense gouvernementale depuis les évènements de Ngarbuh.

En effet, ce groupe armé opérant dans le NoSo parmi tant d'autres revendique être noyé dans la majorité francophone et c'est répondant à un appel des nations unies ONU de déposer les armes le temps de deux semaines pour dépister et lutter contre le Coronavirus qu’Ils l’ont fait savoir au médiateur Alexandre Liebeskind du groupe de résolution des conflits

Toutefois rien n'indique que le principal groupe armé l'AFD prendra par aux négociations. Celui-ci à en effet, décliné l'offre mais à l'ONU on espère que d'autres groupes se joindront à ce cessez-le-feu mondial.

Cela fait 03 ans qu'ils luttent et se battent dans cette partie du Cameroun pour la création d'un état séparatistes qu'il appelle l' "Ambazonie".

Le conflit a déjà fait de nombreuses victimes 3000 au total et de nombreux déplacés internes et externes plus de 700 000 selon l'ONU. Les facilitateurs espèrent ainsi obtenir par cette trêve une réponse efficace au covid-19 mais aussi de conduire à une sorte de position négociée des différentes parties. Sources : BBC Afrique

Redigé par: Jacques NDO

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur