Grogne ce matin à Jet hôtel au quartier village à Douala. La structure hôtelière héberge deux vagues de personnes arrivées au Cameroun et provenant des pays à risques.

Depuis hier, la première vague arrivée au terme de 14 jours de confinement doit repartir. Sauf que le gouvernement n'a pas fait de test aux personnes concernées. Mécontentes, elles ont bruyamment exprimé leur colère au sein de l'hôtel exigeant la remise de leurs passeports retenus par les responsables de l'hôtel. La police et la gendarmerie sont intervenues pour calmer les confinés mécontents.

La deuxième vague ne voudrait donc pas que le même sort leur soit réservé, Les autorités sont invitées  à mieux coordonner les choses, pour ne pas voir s'echapper ces personnes potentiellement porteuses de Coronavirus.

avec Gazeti 237

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur