En effet, l’ensemble des syndicats du secteur demandent la baisse du prix du carburant et le gel du paiement des taxes. C’est dans cette perspective que le ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, a présidé le 6 avril dernier à Yaoundé, une réunion avec les syndicalistes du secteur.

En guise de propositions de mesures d’accompagnement du gouvernement qui a récemment réduit le nombre de passagers à bord des véhicules de transport public pour lutter contre la propagation du Coronavirus, les acteurs du sous-secteur des transports routiers ont proposé : le gel du paiement des taxes afférentes au transport public de voyageurs ; la baisse des prix du carburant et l’augmentation du prix des transports publics ; la suspension des contrôles routiers répressifs ; la distribution des kits sanitaires à tous les chauffeurs de véhicule affectés au transport public de personnes, etc.

À l’issue de la réunion, le ministre des Transports s’est engagé à remonter ces suggestions au Premier ministre, en vue de leur examen dans le cadre du comité multisectoriel mis en place au sein de ses services. Les transporteurs routiers du Cameroun ont menacé d’entrer en grève le 6 avril dernier à cause du récent durcissement des mesures gouvernementales anti-coronavirus dans le secteur des transports (exigence de la désinfection des véhicules de transport, exigence des produits hydro-alcooliques à bord ; interdiction des surcharges ; réduction du nombre maximum de passagers à bord dans les taxis à 4 ; réduction de 70 à 50 passagers dans les bus de transport interurbain...) sous peine de sanctions pécuniaires et judiciaires. Les syndicats attendent des compensations au regard de toutes ces restrictions.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur