Albert Dzongang

Albert Dzongang, allié et conseiller stratégique de Maurice Kamto, a répondu au ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, qui s'oppose à la mobilisation des fonds initiée par les partis politiques et associations dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.

Voici l'intégralité de la réponse d'Albert Dzongang à Paul Atanga Nji :

Monsieur ATANGA Nji,

Il y a des circonstances dans la vie, où même les plus fous retrouvent leurs esprits. Lorsque votre maison est en feu vous ne triez pas ceux qui accourent pour éteindre les flammes, sauf à croire que vous la brûlez volontairement.

Le pays est en guerre contre un ennemi coriace .Vous devez laisser chaque fils ou groupe contribuer à cette lutte; il y va de la survie de tout un peuple. Si nous périssons tous , à qui ouvrirez-vous encore vos gros yeux ?

Allez dire au corona virus qu’on n’entre pas au Cameroun sans votre visa et nous verrons s’il obéit. Allez dire à Paul Biya que la loi exige qu’il soit au front en ces temps de pandémie.

Si votre plan d’extermination du peuple est en marche, nous n’allons pas nous suicider . Ouvrez bien vos oreilles ! le peuple va se battre contre ce fléau et contre vous les usurpateurs. C’est la fin de la tyrannie. Cherchez déjà un trou où vous terrer, car ce peuple en furie arrive.

En attendant la tontine continue. Maurice KAMTO a plus d’un tour dans son sac. Ne le poussez pas à bout. Je vous suggère de continuer à vous faire oublier comme vous le faisiez bien depuis un moment.

Vos multiples provocations commencent à être de trop. Vaillant peuple du Cameroun tu sais maintenant qui t’aime et veut ton bien. Lève toi et défends ta vie; ne la laisse pas entre les mains de ceux qui ne s’en soucient pas. Albert Dzongang

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur