Cours à distance - Cameroun

Suite aux treize mesures de riposte du gouvernement camerounais à la pandémie actuelle, les élèves  et étudiants ont été contraints d’avoir des congés forcés suite à la fermeture des établissements scolaires et académiques depuis le 13 Mars dernier. C’est ce lundi 06 Avril que la chaîne nationale CRTV a mis en œuvre le programme «Focus On Exams» pour rattraper le train loupé depuis la fermeture de l’école classique. Nous notons à ce sujet qu’en plus des enseignants et des élèves, les parents ont eux-aussi une lourde part de responsabilité.

‘’Focus On Exams’’ est un programme de cours interactifs dispensés par des enseignants et diffusés sur les antennes Télé-Radio-Web de la CRTV, programme sous la coordination des Ministères de l’Education de base et de l’Enseignement secondaire. Ces cours sont adressés  aux élèves en classe d’examen des sous-systèmes francophone et anglophone du primaire au secondaire entre Lundi et Samedi. Ce sont les bambinos du CM2 et de Class Six qui ont ouvert le bal ce Lundi 06 Avril depuis leurs domiciles, interagissant par messages avec les téléphones de leurs parents via le numéro 8018. La faute de l’enseignante lors de son premier cours de grammaire n’a laissé personne indifférent et lui a ainsi causé une tournée médiatique. On s’est bien demandé ce qu’il en était réellement, quoique l’erreur est humaine et l’avion quelqu’en soit sa durée dans les airs finit toujours par « atterrir».

Dans ce même élan, les parents sont interpellés à être plus qu’actifs durant ce programme pour accompagner leurs enfants qui en plus d’être exposés aux difficultés de compréhension, le sont aussi pour la langue, surtout pour les populations des zones reculées où la langue vernaculaire est prioritaire. Ils doivent s’assurer du suivi et de l’assimilation des connaissances transmises par les différents supports, et quand besoin se trouve, les compléter par des recherches. Le confinement étant, les parents ont donc la largesse d’assumer cette responsabilité de co-encadreur dans le sens propre du terme. Prière donc leur est destinée, afin qu’ils exercent leur fonction et qu’ils ne passent le relais à des éventuels aînés que s’ils ont certains de leurs compétences.

Cependant, qu’en sera-t-il des contrées dépourvues jusqu’à nos jours d’électricité ? Avant la pandémie, ce problème existait déjà et il se fera mieux ressentir à présent dans ces contrées. Qu’en sera-t-il pour ces élèves qui ne sont pas dans les classes d’examen ? Dans l’attente d’une solution tangible, poussons le bois qui est déjà au feu.

Merci de votre attention.

 Redoublons d’efforts dans le respect des règles d’hygiène et de distanciation.

  

Redigé par: Mathieu Junior

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur