S;E Paul Biya

Ces personés ont été placées sous mandat de dépôt à la prison centrale de Douala.

Pratiquement tous les chefs d’État africains ont pris la parole sur la pandémie du Covid-19 qui se propage dangereusement sur le continent. Mais Paul Biya, lui, reste invisible et silencieux.

Une absence qui a poussé ces 03 jeunes à manifester pour réclamer leur président. Mais mal leur en a pris, ils ont été jetés à New-bell, la prison centrale de Douala.

En effet, selon nos confrères du site gazeti 237 qui relaie cette information, un groupe de jeunes a manifesté lundi dernier au carrefour Bonakouamouang, à Douala, capitale économique, pour dénoncer l’absence physique du président Paul Biya dans la « guerre » contre le Coronavirus.

Alerté, la police est intervenue pour disperser les manifestants. « Nous avons interpellé trois personnes dont le monsieur qui portait la pancarte. Ils ont été entendus et placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Douala» a confié ce jeudi au site Gazeti237, une source policière.

Parmi les détenus, un pompiste d’une station-service alentour qui filmait la scène. « Il me dit qu’on les a collés comme motif, atteinte à la sûreté de l’Etat »a affirmé une source proche du pompiste au site web d’information.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur