Boko Hram a tué au moins deux militaires camerounais dans la nuit de lundi à mardi lors d’une attaque surprise à Soueram,localité située à proximité du lac Tchad, dans le département du Logone-et-Chari, Région de l'Extrême-Nord

« L’attaque surprise de cette nuit a fait deux morts dans les rangs de l’armée », a déclaré à nos confrère de Koaci sous anonymat un lieutenant du premier secteur de la Force multinationale mixte (FMM) basé à Mora.

Selon les militaires qui ont fortement requis l’anonymat, 5 assaillants ont été tués lors de l’attaque surprise.

« C’est le poste militaire de Soueram qui était visé par les terroristes, probablement pour récupérer les armes », a ajouté un autre militaire camerounais.

Selon ce militaire, plusieurs blessés ont été enregistrés, » mais les assaillants ont pu être repoussés », a conclu l’officier militaire camerounais.

Soueram fait partie des localités de l’Extrême-Nord très exposées aux incursions de la secte terroriste Boko Haram.

Le 14 septembre 2019, cinq militaires camerounais perdaient la vie dans une précédente attaque surprise de la localité attribuée à Boko Haram.

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur