Laurent Esso

L’affaire Inès Laure Kamto a emporté un haut responsable de l’administration pénitentiaire.

En effet, le Ministre de la justice, garde des sceaux, Laurent Esso, a relevé hier de ses fonctions, le chef de service de la discipline et des activités culturelles et éducatives de la prison de Bafoussam.

Ce dernier, selon le journal Gazeti237, fait les frais de l’évasion spectaculaire le 13 mai 2020 d’Inès Laure Kamto écrouée à la prison principale de Bafoussam pour vol.

Cette élue RDPC de la commune de Baham, avait pris la poudre d’escampette alors qu’elle était hospitalisée à l’hôpital régional de Bafoussam. Soupçonnés d’avoir facilité cette évasion, une dizaine de personnes ont été interpellées par la police. Parmi les suspects, des gardiens de prison.

Pour mémoire, Inès Laure Kamto était en détention à la prison de Bafoussam à l'Ouest du pays, suite à une plainte du ministre délégué auprès du ministre de la Justice,Me Jean De Dieu Momo. Le membre du gouvernement accuse Inès Laure Kamto de lui avoir subtilisé la somme de 1,5 million de FCFA

L’accusée rétorque que la somme querellée lui a été remise par le ministre en acompte pour le suivi de ses dossiers de demande de carte de séjour, carte de résidant et admission au Barreau de Paris.

La mise en cause avait déjà été condamnée par la justice en décembre 2019, dans une affaire qui l’opposait à l’homme d’affaires Blaise Pascal Talla, qui l’accusait de lui avoir pris 45 millions de FCFA. Elle avait écopé d’une peine de 3 ans de prison assortie d’un montant de 47 millions de FCFA qu’elle devait verser au plaignant.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur