Hier lundi 22 juin, Vision 4 dans son journal de 20 heures, informe qu’Ernest Obama, s’est associé à l’opposant Maurice Kamto pour détruire l’empire de l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga.

Le twett de Maurice Kamto, en soutien à Ernest Obama, dont les droits ont été violés lors de son interpellation, lui vaut désormais la haine de Vision 4. « Personne n’aurait pu imaginer les deux profils (Maurice Kamto et Ernest Obama, Ndlr) associés pour nuire à la réputation d’Amougou Belinga. », a-t-on écouté dans un reportage au vitriol  de Sylvestre Messie, au journal de 20 heures du lundi 22 juin.

L’ancien directeur général de Vision 4 a été présenté hier devant procureur de la république, avant de retourner au Groupement Territoriale de Gendarmerie du Mfoundi où il a passé sa 5e nuit de garde à vue.

« Vêtu d’un costume sombre à rayures sur une chemise blanche immaculée, notre confrère quoiqu’en difficulté en plus de la sérénité qui se lisait sur son visage semblait avoir le morale au beau fixe. Au cours de notre bref échange, il insistera sur le caractère familial de cette regrettable affaire entre un père et son fils dont il ne voudrait plus évoquer ni les causes ni les circonstances, préférant par conséquent solliciter le pardon et la magnanimité de celui-ci »,a relaté le syndicat national des journalistes indépendants du Cameroun (SYNAJIC) qui suit de près cette affaire.

« Malheureusement, malgré toutes ces démarches, Jean Pierre Amougou Belinga,  le PDG de Vision 4 qui détient les clés de l’affaire, reste inaccessible. Ernest Obama a été renvoyé dans sa cellule pour complément d’enquête durant quarante huit heures. C’est le dernier round décisif : si le patron de Vision 4 ne retire pas sa plainte, Ernest Obama sera certainement placé en mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé Kondengui », a ajouté SYNAJIC.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur