Ernest Obama a passé la septième nuit au Groupement Territoriale de Gendarmerie du Mfoundi, il se rendra ce jour au parquet, où son sort pourrait être scellé par un mandat de dépôt à la prison centrale de Kondengui.

Interpellé d‘une façon spectaculaire le jeudi 18 Juin 2020 en milieu de matinée au siège du groupe L’Anecdote, l’ex DG de Vision 4 sera molesté, déchaussé publiquement par les gendarmes qui le feront  asseoir à même le sol. Son ex-patron, Jean Pierre Amougou Belinga l’accuse « d’abus de confiance », « détournement de fonds » et surtout de « haute trahison »

237actu.com a par ailleurs appris que de nouvelles personnes pourraient être interpellées dans le cadre de cette même affaire. « Monsieur Obama est actuellement en exploitation. Il doit livrer tous ses complices de l’intérieur. Le président directeur général y tient fermement», confie sur les ondes de Satellite FM monsieur Essama, conseiller technique numéro 3 de Jean Pierre Amougou Belinga.

Le PDG du groupe L’Anecdote est, apprend-on, actuellement dans son village natal pour recevoir des soins, il aurait décidé d’en finir avec l’impunité au sein de son consortium.

A en croire les sources, un groupe Beti-Ekang aurait supplié en vain le zomloa et patriarche Amougou Belinga de régler cette affaire dans le cadre familial.

Le journaliste pourrait définitivement être fixé sur son sort aujourd’hui. De l’avis de certains observateurs, trois options s’ouvrent pour l’instant : soit Ernest Obama retourne dans sa cellule à la gendarmerie pour besoin d’enquêtes, soit il est envoyé à Kondengui; ou encore est libéré pour une comparution libre. Cette journée du 25 juin s’annonce donc très décisive.

Affaire à suivre...

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur