Vision 4 dans l’édition du journal de 20 heures du vendredi 26 juin a dressé le portait peu reluisant de Marlene Emvoutou, cette femme qui se frotte au PDG du groupe l’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga, depuis le déclenchement de ce qu’on appelle désormais « affaire Ernest Obama ».

La sulfureuse Marlene Emvoutou est immédiatement montée au créneau pour fustiger un reportage diffusé sur les antennes de Vision4 au cours du 20 heures, dans lequel son image est complètement noircie.

Très courroucée, l’ancienne candidate à la présidence de la Fecafoot, va immédiatement exiger de Vision 4 des excuses, faute de quoi elle «déballera tout».

Vision 4 accuse notamment Marlene Emvoutou de s’être attaquée à Jean Pierre Amougou, Belinga, le puissant  PDG du consortium L’Anecdote. Mais, elle dit ne pas se reconnaitre dans ces accusations. «Je n’ai jamais cité Vision 4 sur une quelconque publication. Je n’ai pas tiré sur Jean-Pierre Amougou Belinga, je sais que vous n’avez pas le niveau pour comprendre ce que j’ai écrit. Je vous invite à relire l’ensemble de mes publications, à vous excuser parce que vous m’avez diffamé ! Je vous donne toute la semaine prochaine pour le faire, si vous ne voulez pas que je déshabille votre patron, votre chaine », menace l’ancienne présidente de la Ligue régionale de football du Sud.

«Je vous dis que je n’ai pas peur de mettre mains dans la boue. Nous avons fait de longues études pour servir notre pays, et vous vous am usez… Des médiocres, des cancres… parce que vous cherchez 5 francs par-ci, vous insultez l’excellence… Je ne sais pas lequel parmi vous a mon niveau intellectuel ! Je ne connais pas lequel parmi vous a mon parcours… Vous avez oublié que j’ai fait onze ans comme cadre commercial à la chaine de télévision nationale», enchaîne-t-elle.

Présentée dans le même reportage de Vision 4 comme l’une des personnes ayant  bénéficié de la largesse d’Amougou Belinga, Marlene Emvoutou se montre claire : « Toutes les personnes qui m’ont apporté leur soutien n’ont pas besoin de publicité. Mais Amougou Belinga lui il en a besoin. Il veut qu’on lui dise qu’il est arrivé… Si vous voulez me salir, je vais dire la nature des relations que j’ai eues avec Amougou Belinga pour qu’il me remette de l’argent… Mais je tiens à préciser que je n’ai jamais eu de rapports sexuels avec lui, parce que cela ne doit pas aller dans tous les sens…» Fulmine-t-elle.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur