L’activiste avait été mis aux arrêts alors qu’il appelait à une révolution pour faire partir du pouvoir le président Paul Biya.

Depuis sa cellule à la prison de Kondengui, Sébastien Ebala, a envoyé un message à ceux qui disaient l’accompagné dans son combat. Ces milliers de fallowers qui étaient toujours connectés lors de ses directs électriques sur la page Facebook Mediatik.« Les peureux m'amusent, les "applaudisseurs" et les hypocrites m'amusent, les followers transparents me font rire, je ne demande rien à personne et je n'attends rien des bavards inutiles, j'assume ce moment comme un enrichissement, à la fin tenez vous à distance car vous ne servez à rien en fermant les yeux, les oreilles et la bouche sur ce qui est nécessaire à faire et à dire, comme je l'ai dit, je fais ma part et merci de continuer à rester inutiles ».

Le Combat continue

Malgré tout, Sébastien Ebala dit être plus que jamais déterminé, il reste droit dans ses bottes :« Je suis un homme solide, logique et fidèle à mes convictions, je suis serein et droit dans mes bottes, je ne me fais pas des amis sur des bases légères, mon non c'est non et mon oui c'est oui, la période que je traverse est un autre temps qui me permet de m'élever , mes valeurs morales et spirituelles sont suffisantes pour que je saches quel est mon rôle dans une société comme la nôtre". Ces mots traduisent un état d'esprit stoïque. Et augure un homme qui sortira de cette épreuve encore plus fort».

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur