L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Cameroun ont organisé un atelier national de formation des formateurs des équipes d'intervention et de d'investigation rapide de la covid-19 tenu ce mardi, 30 juin 2020 à Ebolowa.

Cinquième pays le plus affecté en Afrique (400 000 cas au Total), le Cameroun fait face depuis le début de la pandémie à une augmentation du nombre de cas. Une situation rendue difficile par l'assouplissement des mesures dites barrières et le respect des règles d'hygiène, pire encore le dépistage massif des cas suspects rendus impossibles du fait de la non disponibilité des kits de détection.

C'est pour y apporter des réponses que l'état du Cameroun et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont tenu à organiser pendant 05 jours l'atelier national de formation des formateurs des personnels médicaux et hommes de terrain pour : «traquer, tester et traîter» la maladie selon les propos du mandataire du représentant de l'OMS au Cameroun le Dr Phanuel Habimana absent de la cérémonie.

Il soulignera par ailleurs que renforcer les capacités opérationnelles et les compétences d'un pool de formateurs pluridisciplinaires pour détecter et répondre efficacement à la pandémie actuelle était l'objectif de ces assises. Cela tient d'avantage sur la stratégie de décentralisation des interventions des réponses mais aussi il s'agira d'assurer la continuité des services à travers la prise en charge des nouveau cas et d'autres pathologies courantes.

Comme résultat attendu, la régression du nombre des cas de contamination au plan national. Cela à travers 08 modules qui s'articulent autour de plusieurs axes et les ressources conséquentes apportées par l'OMS. En sommes outiller des formateurs fin prêt pour le transfert des compétences au personnel de santé sur l'assemble du pays.

Redigé par: Jacques NDO

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur