Les dirigeants du mouvement séparatiste de « l’Ambazonia » sont prêts à prendre part au processus de négociation avec le gouvernement camerounais.

Les leaders séparatistes ont fait une déclaration, fixant les conditions d'un dialogue avec le gouvernement camerounais, pour un retour à la paix au Nord-Ouest et au Sud-ouest.

Julius Sisiku Ayuk Tabe, 53 ans, président de ce micro-État autoproclamé, et son état major, réclament d’abord une « amnistie à toute la diaspora anglophone afin de permettre à ses ressortissants de regagner le pays sans être inquiéter »; « la libération de tous ceux qui ont été arrêtés dans le cadre du conflit; de l'acceptation par le gouvernement camerounais de participer à des négociations véritables sans conditions en terrain neutre et avec un médiateur défini de commun accord ». Tout ceci, ecruvent-ils, doit se faire sous le regard gendarme des Nations unis.

communique-ambazonie-1_cin061318_cameroon-info-p-net.jpg

communique-ambazonie-2_cin061333_cameroon-info-p-net.jpg

 

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur