Minette Libom Li Likeng, Minsitre des Postes et Télécommunications, vient d’instruire dans une correspondance, le directeur général de Agence de Régulations des Télécommunications (ART), de reprendre le processus des derniers recrutements au sein de cette entreprise.

Le Pr Justine Diffo est au centre d’un grave scandale de « ventes de places » à l'Agence de Régulations des Télécommunications (ART). Deux mois seulement à la tête du conseil d'administration de l'Agence de Régulations des Télécommunications, mais son mandat est déjà entaché d’un certains nombre de griefs, notamment des soupçons de corruption qui entourent le dernier recrutement au sein de cette entreprise étatique.

Eclaboussée sur les réseaux sociaux, le Pr Justine Diffo, a même l'objet d'un rappel à l'ordre de sa hiérarchie, le ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom Li Likeng.

En réaction, la présidente de l’ONG More Women in Politics, dans une note confidentielle adressée au ministre des Postes et Télécommunications qui a fuité sur les réseaux sociaux, se défend des accusations de marchandage de places dont elle est accusée.La juriste soutenait notamment qu’elle travaille dans le strict respect de ses compétences et selon les règles de la gouvernance. 

Des explications qui n’ont certainement pas suffi pour convaincre la MINPOSTEL, qui s’est retrouvée dans l’obligation d’annuler purement et simplement les dits recrutements.

« En ce qui concerne les résolutions portant recrutement des personnels, vous voudrez bien procédez à l’annulation des  processus en cours et les reprendre dans le strict respect du plan de recrutement annuel de l’ART, tenant compte du cadre organique et de l’organigramme en vigueur depuis le 27 mai 2020 », instruit formellement madame Libom Li Likeng.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur