Mgr Samuel Kleda

Mgr Kleda établi le rapport entre les fonctionnaires camerounais et le parti au pouvoir, le RDPC

L’archevêque métropolitain de Douala donnait ainsi son point de vue par rapport à l’élection présidentielle qui avait vu la victoire du président Paul Biya pour un 7e mandat consécutif à la tête du pays.

Mgr Samuel Kleda avait regretté que les fonctionnaires soient parfois obligés de soutenir le parti au pouvoir « On ne peut obliger personne de faire partir d’un parti, en aucun cas ça ne doit exister, or nous le savons, ici au Cameroun, si tu es fonctionnaire ou nommé par l’Etat, tu seras obligé de soutenir le parti au pouvoir, cela n’est pas acceptable et le camerounais va se libérer à ce niveau », avait déclaré l’homme de Dieu à Douala le mardi 23 octobre 2018, lors d’une conférence de presse.

Toujours au cours de ce point de presse de presse, le prélat avait estimé qu’au vu des résultats de l’élection présidentielle et au regard du déploiement des éléments des Forces de l’Ordre dans certaines villes telles que Douala, des questions méritent d’être posées. « On a l’impression que d'un moment à l’autre, le pays va être attaqué, cela veut dire que nos dirigeants savent qu'il y a quelque chose qui ne va pas», avait-il regretté.

En plus, l’homme de Dieu qui vient de vaincre le coronavirus garce à un remède qu’il en mis en place, avait soutenu qu’il fallait absolument écouter Maurice Kamto, vainqueur autoproclamé, en le laissant présenter les arguments d’irrégularités dont il dit détenir.

 

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur