Cabral Libii

Une taxe d’une valeur de 33% du téléphone ou de la tablette à la sortie d’usine est imputée aux utilisateurs de ces appareils depuis le 15 octobre 2020. Cette décision prise par le gouvernement camerounais est très loin de faire l’unanimité.

Comme de nombreux leaders d’opinion, Cabral Libii s’est opposé avec véhémence à cette taxe nouvelle imputée aux consommateurs

« Non, non et non! Je retourne la question dans tous les sens. Il n'est pas possible de payer cette taxe sur le téléphone. Cette loi de finances doit être impérativement révisée. Au lieu d'appliquer les 15% du budget dévolus aux CTD, voilà ce qu'on veut s'empresser d'appliquer. Toujours asphyxier les camerounais pour engraisser les jouisseurs », avait écrit Cabral Libii dans une publication

Le député à l’Assemblée National, président du PCRN, se dit même prêt à descendre dans les rues pour faire reculer le gouvernement. « La nouvelle taxation sur les téléphones est un bon sujet de marche. La première ONG qui va donner le mot d'ordre, moi même je serai devant », dit-il.

 

 

 

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur