Cameroun-Journée des assurances dans la région du Sud : Très faible participation

Droit de réponse du 25 Novembre 2020

Lire le Droi de réponse accompagné de la lettre du chef service des affaires monétaires et des assurances du Sud.

Publié le 19 Novembre 2020.

Ngoa Nkou Christian, coordonnateur du comité local d'organisation cite les médias et des usagers pour justifier les dépenses liées à l'organisation des journées portes ouvertes.

Qu'est-ce qui n'a pas marché ? Pourrait-on se demander et comment expliquer le très faible taux de pénétration (-1%) des assurances dans la région du sud par rapport à la moyenne nationale ?

 Alexandre Ngoutcheme le SG des services du Gouverneur de la Région du Sud dans son discours introductif en l'absence du Gouverneur empêché y apporte un début de réponse. D'abord il souligne la méfiance du public à l'égard des assureurs en cas de contentieux.

Ensuite, le lexique même des assureurs empêche le public de comprendre le fonctionnement des assureurs ainsi que des courtiers.

Quant aux journées portes ouvertes, en dehors de 04 stands des compagnies d'assurances basées au plan local et régional, aucune agence de voyages représentés, pas la moindre présence de moto-taximen ou tout autre particulier. Si bien que dans la phase des exposés le coordonnateur s'est retrouvé seul dans la salle de conférence du village régional artisanal d'Ebolowa.

Il en ressort un manque de communication et une faible mobilisation des acteurs de la filière des assurances.

Or, le coordonnateur le sait mais manque de créativité à accroître le taux de pénétration des assurances dans la région. Vague et aérien il parle de nombreuses réformes, du droit de timbre automobile payé au niveau des assureurs à la police d'assurance en passant par les indemnisations directe aux assurés mais tout porte à croire que pour l'édition de cette année 2020 il ne s'agit ni plus ni moins que d'un véritable fiasco.